• Lauréat du prix
  • Envol
  • 2020

Il y a peu, je ne voulais plus d’après.
Un soir ou plutôt une nuit, tout était prêt pour qu’il n’y ait plus d’après, tout mon brol était dans un carton avec une lettre.
Ça a manqué de peu qu’il n’y ai plus d’après.
Je me revois en pleurs, tremblant sur la chaise, avec la corde au cou.
Puis voilà qu’une pensée, une image, une voix, un mot « Après », Oui, après ton ketje que va-t-il devenir et penser ?
Et sa maman cette femme que j’aime plus que ma propre mère, comment va-t-elle pouvoir vivre avec ça ?
« Après » m'a sûrement sauvé la vie cette nuit-là. Après tout, on ne sait rien d’après.
Après, j’espère que c’est tout près.

44718