Fiction

  • Lauréat du prix
  • Fiction
  • 2021

Virusse, Virus, je vous en prie, prenez place.

Je vous remercie toutes et tous d'avoir répondu présents pour cette réunion spéciale de  l'Organisation Microbienne Syndicale.

En effet, si l'O.M.S., sous l'impulsion de son Président Virus Coryza, a souhaité vous réunir, c'est parce que nous devons faire face à une situation exceptionnelle.

Il n'y aura donc qu'un seul et unique sujet à l'ordre du jour, mais tout de suite, je donne la parole à notre Président. (Applaudissements)

 

–    Mes amis, l'heure est grave. En ce moment même les regards du monde entier sont tournés vers l'un des nôtres. C'est une véritable Vendetta qui s'abat sur notre camarade Covid-19 et il nous faut réagir immédiatement.

Je compte sur vous tous pour travailler ensemble, j'ai bien dit ensemble, n'est-ce pas H1N1 et H3N2... ?

Je propose que l'on fasse un premier tour de table afin de dégager des pistes de réflexion pour venir en aide à Covid-19. Qui veut commencer ?

On t'écoute Virus Amapari...

- Ce que j'en dis moi, bah...c'est bien beau de nous faire le coup du « il faut sauver le soldat Covid » mais je vous le dis moi, c'était pas très malin de s'attaquer au monde entier en même temps ... Non, mais franchement, qu'est-ce qui tourne pas rond dans sa capside ?

 - Je vous rappelle que nous ne sommes pas là pour juger .. les méthodes, ma foi peut- être ambitieuses de notre jeune confrère, mais bien pour lui trouver une solution ...

 - On a pensé à l'exfiltration ?

 - C'est exclu, il est à présent traqué dans le monde entier ... Saigneur, quelle ..

 - Qu'est-ce que je vous .. Il y en a marre de ces minots à peine sortis de Louvain-la- Veuve qui se croient plus malins que des Ebola et compagnie...

 - Ebola, c'est pas un virus déjà !

 - On ne se coupe pas les uns les autres ..

 - Bah, c'est peut-être pas un virus Ebola, mais lui au moins il a un peu de méthode dans son Il a su se faire oublier quelques temps, pour réapparaître ici ou là sans qu'on lui mette tous les labos du monde sur le dos ! ...

 - ... Je voudrais pas avoir l'air de chipoter au sujet des titres et des grades de chacun, mais Ebola c'est bien un Virus...

 - NA NANI NA NANA Virus je sais tout ...

 - Merci pour cette précision H3N2 mais, s'il vous plaît, continuons ...

 - Bah, si c'est un Virus Ebola, pourquoi on le voit jamais aux réunions déjà, est-il seulement en ordre de cotisation ?

 - Virus, un peu de sérieux de grâce, Ebola, comme d'autres confrères d'ailleurs, s'est fait excuser ce soir ...

 - La discrétion je vous disais ... Quand vous les Grippes vous aurez compris ça ... Vous, vous êtes de vrais Kamikazes, chaque année vous nous refaites le coup mais vous surprenez plus personne ... Prenez-en de la graine d'Ebola ...

 - Et si on envoyait une diversion, d'autres Virus, histoire de faire redescendre la pression sur Covid ? ...

- Bonne idée ! Qui est volontaire ? Personne ?? Ahh, je savais qu'on pouvait compter sur toi  Reticuloendotheliose ! ...

Pour lire la suite et télécharger le texte complet (PDF)

Julien Decroyer

  • Mention spéciale du jury
  • Fiction
  • 2021

 

… Et si la Belgique n’arrivait plus à gérer la troisième vague de la pandémie !

A la mémoire de mon canari, et de tous les animaux en cage

Une commission s’est constituée au niveau national pour corriger de graves manquements au fonctionnement des prisons.

Suite à de nombreuses plaintes de visiteurs aux autorités pénitentiaires, plaintes souvent laissées lettres mortes, il en résulte un sentiment d’abandon général. En outre, sans projet véritable d’insertion pour les détenus, cette situation provoque un taux de récidive bien trop élevé de l’ordre de 60%.

Je ne m’étendrai pas davantage sur ces questions qui ont déjà été débattues au gré des investitures politiques.

Nos édiles sont myopes d’une façon incorrigible, n’ayant qu’une vision à court terme.

Ne nous attendons pas à un changement structurel mais le covid 19 a poussé son aiguille dans le derrière de tous ces « responsables », et une mesure phare a été adoptée : celle d’offrir un séjour d’agrément pour les détenus en compensation de la privation de certains services dont les visites, le préau, la bibliothèque. Du moins, c’est ce qu’on dit officiellement je précise.

Toutefois quelques informations fuitées me sont parvenues qui démentent formellement, cette entreprise philanthropique. En réalité, c'est toute la société qui est aux abois. Une grave crise économique se profile suite à la 3e vague de la pandémie. Il n'y a plus d'argent dans les caisses et comme toutes les fins de régime, on brûle les meubles du château pour prolonger son fonctionnement. En fait. L'état belge est en dépôt de bilan ; plus rien à attendre d'un monde qui se saborde.

Le mot d'ordre c'est : PARTEZ, partez avant de mourir de faim. Plus de personnel pour la maintenance de la prison, plus de psychologues, d'assistantes sociales. Les agents pénitentiaires font défection.

Les détenus partent par paquets de dix tous les jours en les intimant de n'en parler à personne…

 Pour lire la suite et télécharger le texte complet (PDF)

 

Par François Kousbroeck